Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

L’innovation pour accompagner les mutations de l’agriculture

Les médias évoquent souvent l’agriculture à travers les crises qu’elle traverse : vache folle, crise aviaire, du porc ou du lait, etc. Cette vision est-elle représentative de la situation en Nouvelle-Aquitaine ?

L’agriculture en Nouvelle-Aquitaine est très diversifiée. De fait, si une ou deux de ses filières font face à des difficultés, cette image de crise généralisée me semble excessive et caricaturale. Premier secteur économique de notre grande région avec 180 000 emplois, notre agriculture sait qu’elle doit modifier ses pratiques et prendre en compte les attentes des consommateurs. Cette mutation s’effectue dans un contexte concurrentiel où il faut à la fois produire plus car la population augmente, mais aussi produire mieux pour répondre à des enjeux économiques, sanitaires et environnementaux.

En quoi l’innovation est-elle le moyen de donner une autre image de l’agriculture et une solution pour permettre aux agriculteurs de vivre correctement de leur activité ?

L’agriculture travaille sur des organismes vivants, les plantes ou les animaux, avec comme finalité de nourrir l’homme. L’innovation doit donc permettre à la fois de protéger l’environnement et d’assurer une meilleure qualité et sécurité alimentaires. Les travaux de recherche et développement menés en Nouvelle-Aquitaine convergent vers cette double problématique. Avec en filigrane l’idée que cela ne peut fonctionner que si les agriculteurs bénéficient de conditions de vie satisfaisantes. L’innovation participe là aussi à ces évolutions socio-économiques, dont l’impact dépasse très largement la seule question de l’agriculture. Attirer de jeunes agriculteurs, c’est aussi faire vivre la ruralité ou entretenir nos paysages…

Comment se caractérise l’innovation agricole en Nouvelle-Aquitaine ?

Elle est multiple et touche toute la chaîne agricole, de la formation et de la production, à la transformation et à la commercialisation. De gros efforts sont ainsi effectués pour réduire fortement les pesticides et diminuer les intrants tout en maintenant le potentiel de production. L’essor de l’agriculture biologique et de l’agriculture de précision, ainsi que la recherche de solutions de biocontrole* constituent des solutions. Des initiatives pour une meilleure utilisation de l’eau et prendre en compte le réchauffement climatique sont également en œuvre. Le machinisme fait aussi l’objet de projets, sans oublier la dynamique de nos lycées agricoles, le développement des circuits courts ou encore nos signes de qualité pour valoriser l’agriculture régionale. Notre ambition est triple : développer des pratiques agricoles plus vertueuses, contribuer à une production de qualité et améliorer la rentabilité des exploitations.* Le biocontrôle est un ensemble de méthodes de protection des végétaux par l’utilisation de mécanismes naturels. Ses techniques permettent de protéger les cultures en réduisant l’usage de produits phytosanitaires.

Source : www.nouvelle-aquitaine.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article