Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Les agriculteurs bientôt mieux indemnisés

Les agriculteurs bientôt mieux indemnisés

Pour la première fois depuis trois ans, l’indemnité versée aux exploitants agricoles interrompant leur activité pour maladie ou accident non professionnel s’apprête à être revalorisée, à hauteur de 5 %, pour passer à 22,57 euros par jour.

Une première en trois ans : depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2014, l’indemnité journalière maladie, appelée aussi IJ Amexa, est en passe d’être revalorisée. Le ministère de l’Agriculture a donné son accord dès la fin 2016 pour une augmentation de 5 %. Et les textes officialisant la mesure devraient paraître très prochainement, probablement aux alentours du 1er avril.

Les exploitants agricoles qui suspendent leur activité pour maladie ou accident non professionnel pourront ainsi désormais prétendre à une indemnisation à hauteur de 22,57 euros par jour, durant les 28 premiers jours, puis de 29,47 euros par jour, à partir du 29e jour.

Une cotisation annuelle en baisse en 2017

L’autre bonne nouvelle est que la cotisation forfaitaire annuelle dédiée au financement de ce dispositif a été revue à la baisse : en 2017, les exploitants agricoles devront s’acquitter de la somme de 180 euros, et non plus de 200 euros, pour pouvoir bénéficier de cette indemnité journalière maladie. La mesure bénéficie également aux collaborateurs et aux aides familiaux des exploitants.

Les obligations

Pour bénéficier de l’IJ Amexa, il suffit d’être affilié depuis au moins un an au régime d’assurance maladie, invalidité, maternité, des non salariés agricoles et être à jour dans ses cotisations. Le paiement de cette indemnité, qui s’effectue par quinzaine, ne peut être cumulable ni avec celles de l’Atexa (la couverture accident du travail des exploitants agricoles), ni avec les allocations de remplacement de maternité ou de paternité. Par ailleurs, les arrêts de travail prescrits à l’occasion d’une cure thermale ne donnent pas lieu au versement d’IJ.

La mesure est par ailleurs limitée dans le temps : pour les affections de longue durée avec arrêt de plus de six mois, les IJ sont versées pendant une durée maximale de trois ans. Si l’interruption du travail est de moins de six mois, l’assuré peut percevoir 360 IJ sur une période de trois ans.

Une pension d’invalidité en demande de revalorisation

Au-delà, les agriculteurs peuvent bénéficier d’une pension d’invalidité à hauteur de seulement 360 euros par mois.

Depuis quatre ans, la Mutualité sociale agricole demande une revalorisation de ces pensions d’invalidité, au même niveau que celle attribuée aux assurés du Régime social des indépendants (RSI) aux alentours de 700 euros.

source: www.lafranceagricole.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article