Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Des agriculteurs plus près de la population

Des agriculteurs plus près de la population

Objectif de cette opération «De ferme en ferme», découvrir la diversité des exploitations et des productions agricoles qui respectent l'environnement et l'homme.

Dix-huit exploitations agricoles ont ouvert leurs portes samedi et dimanche, lors de l’opération “ De ferme en ferme ”. Un vrai retour à la terre.

L'agriculture, un grenier pour la Touraine. Et des exploitants qui se soucient de plus en plus des circuits courts, de « coopérer avec la nature » comme le souligne Lucie Thiériot. Cette trentenaire, qui a travaillé un temps au jardin d'insertion d'Angers «Le jardin de cocagne», s'est associée avec son compagnon et trois autres jeunes pour exploiter, en location, la ferme de Belêtre à Dolus-le-Sec. De l'agriculture biologique exclusivement : maraîchage diversifié, soixante paniers de légumes préparés au sein d'une Amap, céréales transformées en farine, fabrication de pains vendus en direct ou dans les collèges de Loches et de Ligueil. Leur activité paysanne s'inscrit «dans un mouvement de transformation sociale».

La nature, ce bien le plus précieux

Le Sud-Touraine regorge de fermes (cultures ou élevage) qui militent pour une plus grande proximité, très éloignées des productions industrielles. A la Gaec Les Biquettes de Bruyère, trois femmes élèvent quatre-vingts chèvres sur une ferme qui évolue vers plus d'autonomie alimentaire (pâturages couverts). Un peu comme à l'EURL Joubert de Betz-le-Château de Pascal et Catherine. Chez eux, les semences sont encore ici « paysannes ». Chèvres et cochons sont élevés en plein air. A l'instar des gélines et des lapins gris de Catherine Vandamme à Charnizay.

Deux exploitations, également ouvertes pendant ces deux jours, ont été localisées en Gâtine tourangelle, au nord de la Loire et une troisième du côté d'Amboise. On y retrouve le même souci biologique d'élever le bétail (bœufs et veaux chez Brossillon à Reugny), poulets à la ferme de Vaumorin à Chançay. Et même du vin en AOC touraine et touraine-amboise à Limeray (Sandra et Stéphane Mesliand). Mais dans le domaine de la viticulture, bien d'autres vignerons se sont lancés dans le bio avec succès.

source : www.lanouvellerepublique.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article