Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Lely A5, le robot plus silencieux et économique

Lely A5, le robot plus silencieux et économique

La cinquième génération des robots de traite Lely a été lancée le 10 avril après plusieurs mois de tests dans 25 fermes à travers le monde.

Le Gaec de Kerdeune à Tinténiac au nord de Rennes fait partie des trois exploitations françaises ayant testé en avant-première le nouveau robot de traite Lely A5.

« Nous avons adopté la traite robotisée en 2011 lors du départ d’une associée, indiquent Pascal Thébault et Olivier Quenouillère, les deux des quatre associés en charge du troupeau laitier. Pour 140 vaches, nous avons trois robots, dont un nouvel A5 arrivé en novembre 2017. »

La première évolution constatée par les éleveurs entre les générations A4 et A5 est le fonctionnement plus silencieux de la machine. Une amélioration liée au nouveau bras de traite équipé de deux vérins électriques et un vérin pneumatique. Il génère ainsi moins de stress auprès des jeunes vaches utilisant le robot pour la première fois.

Les mouvements de ce nouveau bras sont aussi plus fluides et plus précis, et permettent davantage d’amplitude vers le haut et le bas pour s’adapter à toutes les hauteurs de mamelles. Par ailleurs, le bras hybride électrique et pneumatique breveté par Lely consomme 85 % d’air comprimé en moins et économise par conséquent 20 % d’électricité.

Une heure de fonctionnement du compresseur permet d’assurer 250 traites contre 68 avec le Lely A4.

Coûts d’entretien réduits

Grâce à une nouvelle génération de composants électroniques et une meilleure résolution du laser de détection des trayons, le Lely A5 a réduit le processus de connexion à la vache à 25 secondes (contre 34 pour le A4). Ce gain de temps est utile pour améliorer la disponibilité du robot quand le nombre de vaches à traire est élevé.

Dans l’objectif d’améliorer la fiabilité et de réduire la maintenance, les pièces les plus fragiles ont été remplacées et le diagnostic des pannes a été facilité. Lely estime que le coût d’entretien est diminué de -15 % et le nombre de dépannages de -30 %. La maintenance préventive de la machine nécessite désormais 8 heures/an. Le prix de cette fiabilité est un prix à l’achat supérieur de 5 % pour un Lely A5 (soit 110 000 euros au minimum).

Le constructeur néerlandais a souhaité aussi rendre sa machine plus facile d’utilisation et accessible à tous, grâce notamment à un nouvel écran tactile plus intuitif. Si le robot représente 70 % des achats actuels de matériel de traite, il est présent dans 10 % seulement des élevages laitiers. De nombreux producteurs restent donc à convaincre. La marque Lely totalise actuellement 4700 robots de traite fonctionnant en France.

source : www.ouest-france.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article