Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Le PNR Médoc au Journal Officiel

Le PNR Médoc au Journal Officiel

Après dix années de travail, les élus girondins ont obtenu le label « parc naturel régional » pour le Médoc. Le décret est paru au Journal Officiel la semaine dernière.

Pascale Got, conseillère départementale du canton Sud-Médoc et présidente de Gironde tourisme s'est félicitée de la parution du décret officialisant la création du parc naturel régional (PNR) du Médoc.

« Le Médoc labellisé PNR est une très bonne nouvelle. » Il a fallu une dizaine d'années de travail aux différents élus pour que ce projet voit le jour. Le conseil Départemental a acté son soutien au PNR du Médoc en désignant ses trois représentantes : Christine Bost, Pascale Got et Corinne Martinez. Celles-ci participeront aux décisions du syndicat mixte du PNR qui va impulser les projets du PNR sur trois ans. Le parc naturel régional est constitué de l’ensemble des forces vives du territoire : élus, agents des collectivités, citoyens, socio-professionnels. Il est piloté par les élus du territoire au sein d’un syndicat mixte qui associe également la Région Nouvelle Aquitaine, le Département de la Gironde et les villes aux portes de l’agglomération bordelaise. Les socio-professionnels volontaires font remonter leurs réflexions et propositions via un Conseil de Développement. L’équipe technique d’animation du syndicat mixte est en charge de l’appui à la mise en œuvre des actions programmées dans le programme pluriannuel.

Des actions concrètes

Même si le parc naturel régional comprend des contraintes pour ses habitants, il est aussi une réelle opportunité de développement. Le syndicat mixte indique d'ailleurs quelques pistes de développement. « Les actions conduites dans le PNR Médoc pourront permettre d’amplifier des programmes, de les développer à l’échelle de l’ensemble du Médoc autant que d’initier de nouveaux projets. » Comme par exemple, en ce qui concerne l'agriculture, « accompagner des éleveurs locaux vers l’obtention d’aides européennes et la valorisation de leurs produits. » Ou encore « mettre à disposition des habitants un annuaire des producteurs locaux en circuits courts et créer des espaces agricoles test pour accueillir de nouveaux agriculteurs. » Des agriculteurs qui sont associés au programme par le biais, notamment, d'« un forum annuel et le développement d’une plate-forme numérique réunissant agriculteurs, viticulteurs, forestiers, sylviculteurs, gestionnaires d’espaces protégés… pour partager leurs connaissances et leurs expériences et optimiser la gestion des milieux dont ils sont propriétaires, qu’ils exploitent et gèrent. »

Car il s'agit de développer le territoire en valorisant, par exemple, « les capacités d’innovation de l’ostréiculture, du gemmage, du tourisme, du secteur bois-forêt, de l’éco-construction… » Le programme comporte aussi des outils pour rendre le territoire plus attractif et plus « confortable » pour ses habitants.

source : www.avenir-aquitain.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article