Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Une appli pour les Marchés des Producteurs de Pays

Une appli pour les Marchés des Producteurs de Pays

La chambre d'agriculture et ses «filiales», les associations gérant les réseaux Bienvenue à la ferme® et Marchés des Producteurs de Pays®, vont mettre en place une appli dès cet été pour trouver les bons produits.

Les agriculteurs de Lot-et-Garonne marchent avec leur temps. Ils vont encore le prouver dans les prochaines semaines en lançant une application pour les smartphones permettant de géolocaliser les 17 sites des Marchés des Producteurs de Pays® qui vont vivre leur 19e année d'existence cet été en Lot-et-Garonne. «L'appli ira plus loin, précise Nathalie Roussille, secrétaire de la chambre d'agriculture et pilote de l'association des Marchés des Producteurs de Pays®. Elle permettra aussi de retrouver les 180 producteurs qui prennent part à nos rendez-vous de l'été, ainsi que ceux qui adhèrent et ouvrent leurs portes dans le cadre de Bienvenue à la ferme®.»

Si elle met en exergue auprès des touristes en priorité toutes les activités ayant trait aux agriculteurs de Lot-et-Garonne qui prennent part à ces deux réseaux, l'application ne se privera pas «de donner quelques tuyaux sur les territoires qui entourent les marchés et les producteurs qui y prennent part».

«Notre fil conducteur, c'est défendre le «vivez, mangez fermier 47» (on retrouve désormais le hashtag #vivezmangezfermier47 sur les réseaux sociaux et sur les documents de communication de la chambre d'agriculture, N.DL.R.), rappelle avec énergie Nathalie Roussille, pas peu fière de souligner que l'appli attendue pour le mois de juillet est, elle aussi, 100 % locale. Son développement a au lieu dans un premier temps avec l'aide des étudiants lot-et-garonnais de l'école In'Tech et son développement commercial se fait par une agence de communication locale.»

Mais, pour l'heure, motus et bouche cousue sur le nom de cette future application.

«C'est le secret le mieux gardé de la chambre d'agriculture», lance dans un éclat de rire sa chargée de communication, Fanny Marcati. Il faut dire que, du côté du vaisseau amiral de l'agriculture lot-et-garonnaise, toute l'équipe en charge de la promotion se concentre pour le moment sur la préparation de la 19e édition des Marchés des Producteurs de Pays® qui se déroulera du mois de juillet jusqu'à la mi-septembre. «On veut que la fête soit encore plus belle et plus gustative pour ceux qui vont nous rejoindre cet été», assure une Nathalie Roussille déjà rayonnante comme le soleil de Garonne.

«Ici on n'a ni montagne, ni mer, mais on a nos marchés»

«Ici, on n'a pas la mer, on n'a pas la montagne, mais il y a les Marchés des Producteurs de Pays, c'est ça notre identité.» Si vous cherchez un jour un slogan, on vous donnera les coordonnées de Nathalie Roussille, la secrétaire de la chambre d'agriculture de Lot-et-Garonne, elle en produit une à la minute lorsqu'il s'agit de défendre ses Marchés des Producteurs de Pays®.

Mais cette année, elle a surtout décidé de reprendre son bâton de pèlerine pour rappeler à quoi ces derniers répondent : «Ce ne sont pas des marchés d'été lambda où on trouve un peu de tout et n'importe quoi. Pour adhérer à nos marchés, il faut respecter la charte et tout ce qui va avec. La priorité est donnée aux agriculteurs. Il n'y a pas de revendeurs sur nos marchés et s'il peut y avoir quelques exceptions, pour accueillir artisans et métiers de bouche locaux, il faut l'accord du comité local d'organisation.»

À entendre Nathalie Roussille, ce qui fait aussi la réussite des 17 sites, qui proposent plus de 100 dates chaque été et ont accueilli plus de 80 000 visiteurs en 2018, «c'est l'histoire humaine qui s'instaure sur chaque marché entre les trois acteurs principaux que sont la chambre d'agriculture, la commune et les producteurs participants.»

La cohésion entre les trois parties permet le déminage des problèmes : «Dès qu'on a un souci, on réunit les trois acteurs et on trouve des solutions.» C'est la face cachée des Marchés des Producteurs de Pays®, pour celle visible des estivants ce sont la qualité et la convivialité qui priment. «On manque d'humain et de racines, c'est ce que nous offrons aux visiteurs avec la vente de nos bons produits», conclut Nathalie Roussille.

source : www.ladepeche.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article